Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nombre de visites

 

NOMBRE DE VISITEURS
DEPUIS 28-12-2005

 

Articles Récents

Liens

4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 22:55

 

POUR VOIR PARIS EN LIVE CLIQUER LA

http://www.paris-live.com/paris_webcam/eiffel_tower_cam3.htm

 

Souvent nous disons "Si les murs pouvaient parler!! ". Là nous pouvons dire si les quais et les ponts pouvaient parler, que d’amours!, que des souvenirs pouvaient nous raconter ces lieux!, qui ont été les témoins des amours d’autre fois et peut-être les votre si vous avez eu la chance et le plaisir de les partager avec ces témoins sous les ponts de Paris.

 Pour voir la bannière que j'ai réalisé pour cette page cliquer  http://img119.imageshack.us/my.php?image=paris1bjt9.swf

 

 

 Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Et nos amours

Faut il m'en souvienne

La  joie venait toujours après la peine

                    Guillaume Apollinaire

 Célébre par les vers d'Apollinaire " Sous le pont Mirabeau coule la Seine "

Construit de 1893 à 1896.

Sur les becs de pile sont décorés de 4 statues que reprèsentent la Navigation, l'Abondance, la ville de Paris et le Génie du commerce

 Pont de Grenelle

L'allée des Cygnes sépare le pont en deux parties. Une extremité de l'allée supporte la réduction en bronze de la Statue de la libérté qui se trouve à New York. Initialement orientée vers l'est, elle tournée le dos à l'Amérique, elle à été orientée en 1937 à l'occasion de l'exposition universelle. Elle est donc aujourd'hui orientée vers l'ouest.

 

Construit en 1885.

 

 

 Pont Bir Hakeim

Pour l'Exposition Universelle, une premiére passerelle ( Passerelle de Passy ) est construite en 1878 de part et d'autre de l'allée des Cygnes. Pour répondre aux besoins de l' exposition universelle de 1900 on la replacée par un ouvrage associant une voie ferrée et une voie routière. Le projet n'est réalisé qu'à la fin de 1902.

Le renforcement de l'ouvrage entre 1930 et 1940 a fait disparaitre une partie de la décoration initiale.

Le Viaduc de Passy a été baptisé Pont de Bir Hakeim en 1949 en souvenir de la victoire rémportée en 1942 par les troupes de la France libre dans le désert de Lybie.

 

 Pont Bir Hakeim

Voici la voie ferrée pour le métropolitain (visible dans la photo supérieure) et la voie routière.

 

 

 Pont Iéna 

La construction du pont a commencé en 1808 et terminée qu'en 1814. Les coûts de construction ont été pris en charge par l'état pour la première fois.
Il est vite devenu insuffisant et a été élargi en 1937, de 19 à 35 m.

C'est Napoléon 1er qui a initié la construction d'un pont dans l'axe du Champ de Mars. Le pont devait s'appeler "pont du Champ de Mars".L'empereur décida de lui donner le nom de la victoire qu'il avait gagnée en 1806.

A ses 4 extrémités, le pont comporte des sculptures de guerriers : un gaulois, un romain, un arabe et un grec.

 SITUATION DES PONTS, CELUI QUE VOUS VOYEZ LA, C'EST LE PONT DE IENA

 

 

 Passerelle Debelly

Pendant l'exposition universelle qui occupait alors les berges de la Seine, que la passerelle, à l'origine provisoire, a été construite afin de faciliter la visite des différents palais.

C'est une construction en charpente métallique qui repose sur des piles en maçonnerie près des berges.Elle porte le nom du général de Billy, mort à Iéna en 1806.

Initialement programmée pour etre détruite, sa survie a été remise en cause à plusieurs reprise. Après quelques modifications, elle a été déplacée en 1906 pour devenir un ouvrage permanent.  Elle a réussi à survivre aux menaces de destruction et reste un témoignage typique de l'architecture métallique des années 1900.

 

 

 Pont Debelly

  

 Pont d' Alma

Le pont d'origine construit en maçonnerie en 1856 fut remplacé en raison du tassement d'une de ses piles de près de 90 cm.

Le pont actuel a été construit de 1974 à 1976 par les ingénieurs Jean François Coste et Ch Blanc, assistés des architectes A. Arsac et M. Dougnac.

 

Long de 142,5 m et large de 42 m, il se compose de 2 travées continues de 110 m et 31,5 m de portée. Le tablier est constitué de 2 demi-ponts accolés, mécaniquement indépendants, et constitués de deux caissons métalliques supportant une dalle orthotrope. Afin d'éviter les problèmes de tassement qui ont affecté les précédents ponts construits à cet endroit, les fondations ont été descendues jusqu'à 40m de profondeur et les culées ont été établies sur des pieux en béton armé.

 

 

Pont d' Alma

Le premier pont, en pierre, a été construit de 1854 à 1856.

C'est Napoléon III qui l'a inauguré, en lui donnant le nom de sa première victoire en Crimée. Les piles étaient ornées de quatre statues qui représentaient des soldats de diverses armes qui ont participé à cette bataille : un grenadier, un zouave, un chasseur et un artilleur.

Où se trouvent elles aujourq'hui ?

Le chasseur est à Joinville le Pont adossé à la redoute de Gravelle (visible de l'autoroute A4 - A86). Sculpteur : Auguste Arnaud.

Le grenadier est à Dijon, avenue du Premier Consul, face au lac Kir. Sculpteur : Georges Diébolt.

L'artilleur est à La Fère (Aisne), sur la place de l'Europe. Sculpteur : Auguste Arnaud.

Le pont d'origine construit en maçonnerie en 1856 fut remplacé en raison du tassement d'une de ses piles de près de 90 cm.

Le pont actuel a été construit de 1974 à 1976 par les ingénieurs Jean François Coste et Ch Blanc, assistés des architectes A. Arsac et M. Dougnac.

Long de 142,5 m et large de 42 m, il se compose de 2 travées continues de 110 m et 31,5 m de portée. Le tablier est constitué de 2 demi-ponts accolés, mécaniquement indépendants, et constitués de deux caissons métalliques supportant une dalle orthotrope. Afin d'éviter les problèmes de tassement qui ont affecté les précédents ponts construits à cet endroit, les fondations ont été descendues jusqu'à 40m de profondeur et les culées ont été établies sur des pieux en béton armé.

Cet ouvrage est orné par la célèbre statue du zouave, de Georges DIEBOLT, sur l'avant-bec amont de la pile unique. Cette statue, très chère au cœur des Parisiens sert de repère pour les crues de la Seine.

Bientôt la photo sera mise ici

 

 

Pont des Invalides 

Un premier pont suspendu d'une seule arche avait été construit à cet emplacement en 1826. Manque d'expérience des ingénieurs et le tassement du terrain ont dicté la destruction du pont. Il fut remplacé l'année suivante par un autre pont suspendu à 5 arches (avec péage), et de nouveau remplacé par un pont en pierre en 1854 qu'il fallu restaurer dès 1878. Pour cela, une passerelle provisoire fut établie en amont. En janvier 1879, les glaces écroulèrent la passerelle. Emportés par le courant, les débris provoquèrent l'effondrement du pont en réfection. Il a donc entièrement été reconstruit de 1879 à 1880. Les trottoirs ont été élargis en 1956.

 

Pont Alexandre III

La construction du Pont Alexandre III a été décidée en 1896, à cause de la création de la gare des Invalides (1893) mais c'est surtout à cause de l'exposition universelle qui a relancé le projet. Symbole de l'alliance franco-russe, la première pierre a été posée par le tsar Nicolas II de Russie, fils d'Alexandre III.
Il a été achevé en 1900 et inauguré en même temps que l'exposition universelle.

Le Pont Alexandre III, classé monument historique en 1975, symbolise l'esprit décoratif de la Belle-Epoque. C'est un témoignage artistique très caractéristique des arts architectureaux de la fin du 19éme siècle.
Avec le Grand et le Petit Palais, il est une des rares oeuvres d'urbanisme monumental qui aient survécu à l'expostion universelle de 1900. C'est le plus large pont de Paris.

Outre sa décoration très riche et détaillée, l'ouvrage est aussi une prouesse technologique. Il devait satisfaire à des contraintes très précises, en particulier ne pas gêner la perspective des Invalides.
C'est donc un pont à une seule arche qui est décidé. Cette arche est encadrée par des viaducs en maçonnerie.
Du fait du surbaissement considérable des arches, les fondations de culées sont de dimension très importante.

 

Pont Alexandre III

Des pylônes de 17 m de haut, surmontés de Pégases de bronze doré (qui représentent les Arts, les Sciences, le Commerce et l'Industrie), sont élevés aux quatre extrémités. A leur base, on y trouve la représentation de la France de Charlemagne, la France contemporaine, la France de la Renaissance et la France de Louis XIV.

 

Pont Alexandre III 

La décoration du pont a été particulièrement soignée,riche en motifs et détaillée avec la participation de nombreux artistes de l'époque.


 

 DETAIL

 

 

Pont Alexandre III 

32 candélabres éclairent le pont.

  

Le pont de la Concorde

Il a été construit de 1788 à 1791, en partie avec des pierres provenant de la démolition de la prison de la Bastille. Son concepteur est aussi le fondateur de l'Ecole des Ponts et Chaussées.

Dès le début du XVIIIéme siècle, le besoin s’était fait sentir de construire un pont destiné à relier le faubourg Saint Honoré sur la rive droite, au quartier Saint-Germain situé sur la rive gauche, et remplacer le bac qui assurait la traversée de la Seine.

 

 

 Pont Solférino

Cette passerelle porte le nom de bataille de Solférino 1859 au cours de laquelle Napoléon III infligea une défaite aux Autrichiens. Elle relie le quai des Tuileries au quai Anatole France.

Cette passerelle piétonnière qui traverse la Seine entre le musée d'Orsay et les jardins des Tuileries devait être mise en service en octobre 1999. Elle faisait partie de la derniere tranche des travaux du Grand Louvre mais une polémique entre l'architecte Marc Mimram et les écologistes a retardé la mise en service de plus d'un an.

L'association Robin de Bois contestait le choix le l'ipé, bois exotique brésilien également choisi pour recouvrir la dalle supérieure et les marches de la Bibliothèque nationale de France. Par temps de pluie, ce matériau totalement imputrescible présentait l'inconvénient d'être particulièrement glissant. Les Verts souhaitaient la construction du plancher en chêne.

 

Pont Solférino

L'association Robin de Bois contestait le choix le l'ipé, bois exotique brésilien également choisi pour recouvrir la dalle supérieure et les marches de la Bibliothèque nationale de France. Par temps de pluie, ce matériau totalement imputrescible présentait l'inconvénient d'être particulièrement glissant. Les Verts souhaitaient la construction du plancher en chêne.

Ipê: le mot d'origine tupi, ipe, qui veut dire bois à l'écorce dure, est l'un des arbres les plus typiques du Brésil.

  

Pont Royal

Ce pont est l'un des plus vieux de Paris, les traveaux furent financés par Louis XIV avec sa cagnote personnelle.

Construit par le Père dominicain Romain et Jacques IV Gabriel sur les plans de Jules Hardouin-Mansart de 1685 à 1689. Il remplacera l'ancien bac des Tuileries  qui assurait la liaison. Construit à l'angle du palais du Louvre, le nouveau pont permettait à la noblesse à quitter peu à peu le luxueux mais un peu trop prisé faubourg Saint Honoré pour s'installer dans le nouveau faubourg Saint-Germain.

Construit en pierre de taille, le pont Royal est long de 110 mètres et large de 17 mètres. Il est formé de cinq arches, celle du centre est la plus large et la plus haute. La structure en dos d'âne est parfaitement symétrique.

Construits à la même époque les quais, sont en harmonie avec la sobriété du décor. Napoléon fit installer de 1792 à 1804 des canons sur le pont afin de défendre les Tuileries qui abritaient le siège de la Convention et du Comité de Salut Public. Classé monument historique comme le Pont-Neuf et le pont Marie.

Une échelle hydrographique indiquant le niveau des plus grandes crues est visible sur la dernière pile de chaque rive.

 Pont Carrousel 

Réalisé en dos d'âne, d'une longueur de 168 mètres pour une largeur de 33 mètres, il sera réalisé avec trois arches. A chaque angle du pont des statues allégoriques du siècle dernier, créées par le sculpteur Louis Petitot (1846), retrouveront leur place. Elles représentent, sur la rive droite, à l'aval, l'Abondance et à l'amont, l'Industrie. Sur l'autre berge, l'aval accueille la Seine et en amont, la Ville de Paris.
Le Pont est éclairé, sur chaque rive, par deux splendides candélabres conçus et forgés par le sculpteur ferronnier Raymond Subes. Les structures s'élèvent à 22m pour éclairer le pont.

 

Pont des Arts

Le pont des Arts, dit aussi passerelle des Arts, relie la Cour Carrée du Louvre à l'Institut de France. Le Palais du Louvre s'appelait également palais des Arts sous le premier Empire. Bonaparte, Premier Consul, décidera de le construire en fonte, une première pour notre pays. Il suivait en cela une initiative anglaise.

Les travaux, confiés à l'ingénieur Louis-Alexandre de Cessar, commenceront en 1802. Ils dureront 2 ans. La passerelle, réservée aux piétons, était conçue sur le modèle des ponts en bois. Elle devait donner l'apparence, du fait de sa surélévation par rapport au niveau des quais, d'un jardin suspendu. Elle sera aménagée avec des arbustes, des bacs de fleurs et des bancs. La passerelle était à péage comme la plupart des autres ponts parisiens. Plus de 65.000 parisiens vinrent donner leur sou le jour de son inauguration.
A la suite d'un choc avec une péniche, elle est fermée en 1970. Sa structure en fonte ne permettant pas la réparation, elle est reconstruite en acier, à l'identique, entre 1982 et 1984, avec cependant deux arches en moins. Sa longueur est de 156 mètres pour une largeur de 9.80 mètres. Permettant de franchir la Seine entre la place carrée du Louvre et l'Institut (Collège des Quatre-Saisons sous le Consulat), elle est le passage obligé des visiteurs qui désirent bénéficier d'un des plus beaux panoramas offerts à Paris.
Lieu de rencontre favori des amoureux, elle attire de nombreux peintres qui bénéficient d'un point de vue exceptionnel sur le Louvre, le Pont-Neuf, le Palais de Justice, la flèche de la Sainte-Chapelle et les tours de Notre-Dame de Paris. Le projet de construction d'une réplique de ce pont au Japon, dans le cadre de l'année de la France, n'a pu voir le jour du fait de l'hostilité d'une partie de l'opinion publique.

Au final le pont sera reconstruit, avec pour objectif de diminuer le nombre d'appuis baignant dans le fleuve et l'élargissement des couloirs navigables qui seront alignés avec ceux du pont Neuf. Le projet de Louis ARRETCHE est accepté, il fait la part belle à l'aspect ancien du pont. Les travaux commencent en 1982 pour finir 2 ans plus tard. Jacques Chirac, maire de Paris, inaugure ce nouveau Pont des Arts, le 27 juin 1984. 

Arrêtez- vous sur le pont, la vue de Paris et la Seine sont magnifiques, en été ont peut y voir un très beau coucher de soleil. En hiver, les tonalités donnent un air de tristesse qui vous plonge dans le romantisme de Paris. Nous ne trouvons pas dans d’autres villes une ambiance romantique aussi révélatrice que dans ces lieux magiques de Paris.

  

Pont des Arts

 La passerelle connecte le Louvre à l'Institut de France. Elle offre une agréable promenade fleurie, avec une vue dégagée sur l'île de la Cité, le pont Neuf et la cathédrale de Notre-Dame au fond.

  

LA SUITE DES PONTS DANS QUELQUES JOURS ( vers le 15 Août ) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CRESPO - dans PARIS
commenter cet article

commentaires

GILET 14/08/2010 21:54



merci, jattends la suite avec impatience, pour compléter une promenade en bateau, trop rapide


à bientôt 



Elisa 06/12/2009 16:01


J´ai adoré ce post Francisco!
Parmi les ponts de Paris, mes favoris le Pont Alexandre, le Pont des Arts et la Passerelle Simone de Beauvoir.
A bientôt
Elisa 


Chantal boddaert 03/09/2007 22:45

Encore un beau moment de passer avec tes images de ponts et toutes tes explications que l'on ne connait pas toujours.Je craque quand même pour le pont Alexandre III qui est une merveille. félicitations encore une fois..dernier vote pour ce soir francisco..a demain et bonne nuit à toichantal

Raksha 15/01/2007 17:28

C'est beau Paris vu par les yeux d'un poète !!

Michka :0010: 15/12/2006 16:23

oui, au point de radoter! tu devrai etre privilège!